Afin de stimuler l’économie, les banques centrales à travers le monde ont annoncé une baisse de leur taux directeur. Au Canada comme aux États-Unis les taux directeurs ont été ramenés à 0% au cours du mois de mars. En procédant ainsi, elles ont forcé les banques à ajuster leurs taux d’intérêt à la baisse, favorisant l’emprunt à la consommation. Nous pouvons actuellement trouver un taux hypothécaire fixe de 5 ans à 1.79%. Cette baisse de taux est favorable à l’économie et à l’emprunt, mais a un impact défavorable sur l’épargne. Par exemple, un placement en certificat de dépôt bancaire (CPG) pour une échéance de 5 ans offrira un maigre rendement équivalant à 1.40%.

Graduellement au cours des dernières années, les taux d’intérêt ont baissé et affectent la composante des revenus fixes en portefeuilles. Comme vous le savez, les portefeuilles de placements comprennent deux principales classes d’actifs soient les revenus fixes et les actions. Les revenus fixes sont caractérisés par des placements offrant un taux d’intérêts fixe comme les obligations. Bien que le taux d’intérêt soit de plus en plus faible, cette catégorie d’actifs demeure importante pour la protection et la stabilité du portefeuille. Bien que nous ayons un biais favorable aux actions, nous sommes voués à voir le rendement de nos portefeuilles affectés par la baisse des taux au cours des prochaines années.

À chaque année l’institut québécois de planification financière (IQPF) publie des normes et des hypothèses de projections. Elles sont destinées aux planificateurs financiers dans l’établissement des planifications de retraite et autres projections de rendements. Ces résultats sont le fruit d’importantes études et analyses. Nous vous présentons dans le tableau suivant l’évolution des projections de rendement pour différentes composantes de portefeuilles depuis les dernières années.

Comme vous pouvez le constater, les projections de rendements ont considérablement baissé dans cet environnement de faible taux d’intérêt. Selon les projections de l’IQPF, le rendement d’un portefeuille équilibré comprenant 50% d’obligations et 50% d’actions devrait se situer à 4.51% moins les frais de gestions applicables.

Afin de suivre les normes et hypothèses de projection, nous avons nous aussi révisé à la baisse nos projections de rendement pour les prochaines années. Rassurez-vous toutefois, car bien que nos projections de retraite soient ajustées pour afficher des rendements projetés plus faible, nous avions déjà abaissé celles-ci progressivement au cours des dernières années tel que recommandé par l’IQPF, de sorte que le choc n’est pas considérable. Nous pourrons revoir votre planification de retraite à cet effet, lors de ma prochaine rencontre de suivi avec vous. L’important pour moi ici, est de vous sensibiliser à cette réalité.