Les marchés : Un automne mouvementé :

Les marchés ont continué leur ascension à des niveaux record. Cette situation se retrouve aux États-Unis uniquement car à quelques exceptions près, toutes les places boursières à travers le monde affichent encore un recul depuis le 1er janvier 2020. Comme en fait foi le tableau suivant :

 

À eux seuls, les cinq premiers pays énumérés précédemment représentent près de 60% de l’économie mondiale.

Leurs places boursières et l’évolution de leur économie sont donc importantes pour nous ainsi que sur l’échiquier mondial.

 

Depuis notre dernière lettre financière, le marché américain, représenté par les 500 plus grandes entreprises (S&P 500), s’est apprécié de 14,9%. C’est une augmentation totale de 56,45% depuis le creux connu le 23 mars dernier au plus fort de la crise. Ce sont toujours les mêmes raisons qui justifient cette hausse, soit une forte reprise économique depuis le confinement et les possibilités d’un vaccin. À titre d’exemple, le taux de chômage est passé de plus de 20% à 8,4% selon des dernières données de l’emploi aux États-Unis.

 

Il y aura toutefois possiblement un peu plus de turbulences au cours des prochains mois. Le marché anticipe des résultats encourageants et un début de vaccination d’ici à la fin de l’année. Des résultats différents pourraient amener un brusque revirement

de situation. De plus, il ne faut pas sous-estimer la tenue des élections américaines.

 

Au moment d’écrire ces lignes, le marché a subi deux journées de baisses importantes. La hausse rapide des marchés a amené des prises de profits saines et normales. Il n’y a aucun élément nouveau qui vient justifier cette baisse. Dans tous les cas, l’automne se fera sous le signe de la prudence de notre côté, car comme nous venons de l’indiquer quelques nuages viennent assombrir l’horizon. Rassurez-vous cependant car il s’agit de situation de court terme. Les perspectives de long terme demeurent encourageantes et des baisses à court terme, si cela était le cas, seront en fait des opportunités d’achats

Voici notre tableau qui résume le rendement des principaux indices boursiers depuis le début de l’année 2020. Selon Morningstar, la moyenne des portefeuilles de gestion équilibrée (considéré à risque moyen), comprenant 50% de revenus fixes (obligations) et 50% d’actions, a ainsi généré un rendement moyen de +2.12% au 31 août 2020.