Skip to main content

28 Février 2022: Les marchés: Le conflit en Ukraine et votre portefeuille

Par 7 avril 2022avril 13th, 2022Non classifié(e)

Les marchés : Le conflit en Ukraine et votre portefeuille

Tel que nous avons indiqué dans notre lettre financière « évènement spéciaux » en date du 24 février dernier, nous ne recommandons pas de modifications à vos portefeuilles dans le contexte actuel. Bien que la guerre en cours entre la Russie et l’Ukraine aient des conséquences humaines dramatiques, l’histoire nous a démontré que les conflits géopolitiques ont une portée limitée sur les actions se transigeant sur les marchés boursiers. Le marché baisse dû à l’incertitude que créent de telles situations certes, toutefois l’effet est limité, car les marges bénéficiaires des entreprises ne sont pas ou peu affectées. Les situations d’ordre politique ou géopolitique évoluent de façon incertaine, il n’est donc pas possible de prévoir le moment où la situation se rétablira.

La situation actuelle pourrait avoir des impacts sur les actions et nos portefeuilles dans le cas où il y aurait des sanctions économiques plus importantes et de longues durées. La Russie a un poids économique similaire au Canada du point de vue mondial. Elle est toutefois la plus grande productrice mondiale de ressources. Les sanctions économiques accentueront la hausse des prix, et de ce fait, l’inflation déjà présente. La probabilité que ce choc nous amène une récession est limitée pour le moment. Si toutefois le conflit devait durer, l’impact pourrait être plus important, notamment sur l’économie européenne.

Nous suivons donc, plus particulièrement, les sanctions économiques mise en place par la communauté internationale face à la Russie. Comme nous venons de le mentionner, pour l’instant, la situation a un impact économique limité (sauf pour la Russie où nous n’avons pas d’investissements). Si toutefois la nature des sanctions était modifiée et pouvait avoir un impact économique significatif pour nous, nous serions alors prêts à faire les modifications qui s’imposent dans vos portefeuilles gérés.

Voir nos services

Partie 2

Les marchés ont connu un début d’année 2022 difficile en raison des craintes en matière d’inflation, du ralentissement de la croissance et de l’incertitude quant à la politique future des banques centrales. La baisse que nous connaissons depuis le début de 2022 ne découle pas seulement de facteurs géopolitiques. L’escalade des tensions géopolitiques assombrit certes davantage les perspectives en matière de croissance et d’inflation, mais l’économie mondiale aborde cette crise sur une base solide, soutenue par une demande et une activité robuste des entreprises et des ménages, le rebond des marchés de l’emploi et les bilans très solides des sociétés et des ménages. Les marchés ont, au cours des dernières décennies, été maintes fois confrontés à ces situations. À cet effet, vous trouverez ci-bas un tableau qui reprend les perspectives du marché des actions en temps de conflits militaires.

 

Il est intéressant de constater que, dans 73 % du temps, le marché boursier affichait un rendement positif, trois mois après les évènements.

Voici maintenant notre tableau qui résume le rendement des principaux indices boursiers depuis le début de l’année 2022. Selon Morningstar, la moyenne des portefeuilles de gestion équilibrée (considéré à risque moyen), comprenant 50 % de revenus fixes (obligations) et 50 % d’actions, a ainsi généré un rendement moyen de -4.94 % au 28 février 2022.

Le marché immobilier vu par un expert

Nous travaillons étroitement avec des notaires, comptables, fiscalistes, courtiers hypothécaires et autres professionnels, afin de nous assurer non seulement de la bonne tenue de vos placements, mais de l’ensemble de votre situation financière. Dans cette optique, il me fait plaisir de vous faire part du point de vue d’un expert de l’immobilier, Olivier Maurice de Royal Lepage avec qui nous travaillons. Mes questions pour lui sont les suivantes :

Olivier,  que penses- tu de l’impact des hausses de taux à venir sur l’immobilier ?

Les taux d’intérêts sur les emprunts à terme fixe ont augmenté au cours des derniers mois. De plus, la banque du Canada devrait hausser entre 3 et 5 fois son taux directeur en 2022, selon la majorité des économistes. Il est certain que cela pourrait ralentir les ardeurs du marché immobilier. Cependant, la raison la plus importante pour la hausse marquée des prix est la faible offre de propriétés à vendre sur le marché. Présentement, il manque environ 40,000 propriétés à vendre sur le marché, pour se retrouver dans un marché équilibré. Bien qu’une hausse des taux d’intérêt puisse réduire la demande, il serait surprenant à court terme de voir l’offre et la demande atteindre un point d’équilibre.

Il ne faut pas oublier qu’au-delà des taux réellement consentis, les emprunteurs au Canada doivent être admissibles à leur prêt hypothécaire au taux de simulation de crise, actuellement fixé à 5,25 %, environ 275 points de base au-dessus

du taux réduit sur 5 ans typique. Cela laisse ainsi une marge de manœuvre aux propriétaires actuels, en perspective des hausses de taux d’intérêts à venir.

Si je comprends bien Olivier, tu es donc optimiste pour le prix des maisons pour la prochaine année ?

Bien qu’on ne prévoie pas de croissance des prix aussi marquée en 2022, plusieurs conditions qui les ont fait autant grimper jusqu’à la fin de 2021, seront toujours présentes en 2022. Par exemple, le maintien d’une forte demande de la part d’un nombre indéterminé, mais sans doute important, de ménages attendant l’affichage de nouvelles inscriptions. Beaucoup de ces inscriptions apparaîtront alors qu’un nombre record de propriétaires continueront à déménager en réaction aux changements que la COVID-19 a apportés dans nos vies. La demande devrait encore être sur-stimulée par le retour d’une immigration internationale très forte, voire record, selon l’évolution de la pandémie, qui intensifiera encore plus la concurrence entre acheteurs.

Le prix moyen d’une propriété à l’échelle nationale a augmenté de 21,2 % en 2021 pour atteindre 687 500 $. Cette hausse reflète l’actuel déséquilibre historique entre l’offre et la demande dont je faisais référence plus tôt. Nous étions à près de deux mois d’inventaire à l’échelle nationale en 2021, alors que la moyenne à long terme de cette mesure est d’un peu plus de cinq mois. Selon les prévisions de l’AIC (Association Canadienne de l’immeuble), le prix moyen d’une propriété à l’échelle nationale devrait augmenter de 7,6 % en 2022 pour atteindre environ 739 500 $.

On voit de plus en plus de personnes tenté de vendre leur maison eux-mêmes pour sauver des commissions, est-ce une bonne idée ?

Votre maison/condo/plex est l’un de vos actifs financiers les plus importants que vous possédez. Lorsque vient le temps de vendre ou acheter une propriété, il est important de bien s’entourer de professionnels pouvant vous guider et vous aider à réduire le risque et le stress lié à cette transaction.

 

Un courtier immobilier est le professionnel tout désigné pour vous aider. Son rôle consiste à vous conseiller dans le but d’obtenir les meilleures conditions de vente ou achat. Il possède l’expertise requise pour vous guider du début à la fin du processus, et même après la fin du processus. À l’aide de son réseau de professionnels (inspecteurs, notaires, avocats, arpenteurs-géomètres, ingénieurs et plus encore), il est en mesure de trouver une solution à une multitude de problèmes pouvant survenir au cours d’une transaction immobilière.

 

Les courtiers immobiliers au Québec doivent se conformer à la Loi sur le courtage immobilier (https://www.oaciq.com/fr/pages/connaissez-vous-bien-la-loi-sur-le-courtage-immobilier) et ont un code de déontologie à respecter. L’OACIQ (https://www.oaciq.com/fr) (Organisme d’autoréglementation du courtage immobilier du Québec) est l’organisme qui veille à ce que les courtiers immobiliers, titulaires d’un permis, respectent la loi. De plus, chaque courtier immobilier est titulaire d’une assurance-responsabilité professionnelle qui couvre la grande

majorité des fautes professionnelles pouvant être commises dans l’exercice de leurs fonctions. Advenant une faute professionnelle de la part du courtier, cette assurance peut vous dédommager. Cela représente une protection supplémentaire offerte aux gens choisissant de transiger avec l’aide d’un courtier immobilier versus les gens transigeant sans l’assistance d’un courtier immobilier.

 

Merci pour ces informations Olivier ! Si vous recherchez un courtier, n’hésitez pas à demander des références à votre entourage. De plus, prenez le temps de poser toutes vos questions, il s’agit d’un de plus gros actifs de votre patrimoine, il faut se sentir en confiance ! Aussi, ne soyez pas gêné de rencontrer plusieurs courtiers pour trouver celui ou celle avec qui vous vous sentez le plus à l’aise. Je connais Olivier depuis plusieurs années, il me fera plaisir de le mettre en contact avec vous, si vous avez des questions relativement à la vente ou l’achat d’une propriété.

Transaction dans les portefeuilles gérés – discrétionnaires

 

Nous avons fait une seule transaction dans les portefeuilles gérés au cours des deux derniers mois.

  • Le 26 janvier, nous avons acquis en moyenne 3 % d’actions américaines et 2 % d’actions canadiennes. Nous sommes d’avis que le marché a exagéré le nombre de hausses de taux d’intérêts prévus, et de ce fait, le marché a chuté depuis le début de l’année. Nous avons profité de l’opportunité créée par la baisse des marchés. Nous continuons à favoriser les actions nord-américaines et plus particulièrement les actions canadiennes qui sont bien positionnées dans le contexte économique actuel.

 

Changement au sein de notre équipe

 

C’est avec tristesse que je vous informe du départ de Angie Lambert. Angie a grandement participé au succès de notre équipe au cours des quatre dernières années. Elle nous quitte pour un poste qui lui apportera plus de défis, qu’elle saura relever j’en ai aucun doute. Je vous laisse ici un petit mot de sa part :

 

’C’est avec le cœur gros que je vous écris aujourd’hui pour vous laisser savoir que ce sera ma dernière semaine avec la  belle équipe d’André. J’ai eu la chance de faire connaissance avec de belles personnes durant cette aventure, vous m’avez fait confiance et j’en suis extrêmement reconnaissante. Je quitte pour de nouveaux défis, mais sachez que je garderai un très beau souvenir de vous tous.’’

 

Par la même occasion, nous souhaitons la bienvenue à Sophy Laforge. Sophy joint notre équipe en remplacement d’Angie, mais sera aussi impliquée dans le service à la clientèle, donc directement auprès de vous. Sophy a une belle expérience, notamment après avoir passé plusieurs années auprès de la Banque TD. Josée Phaneuf, que vous

connaissez, continuera à vous assister pour vos différentes demandes, mais dans le nouveau rôle de Chef d’équipe – service à la clientèle. À ce titre, elle veillera aussi à la coordination du travail avec Sophy, et une nouvelle ressource à venir.

 

Afin de continuer à vous offrir un excellent service, notre équipe continuera de grandir. En plus de Sophy, Josée, Marcel et moi-même, nous prévoyons ajouter deux personnes de plus à notre équipe d’ici la fin de l’année.

 

Nous espérons que notre lettre financière vous est utile. N’hésitez pas à communiquer avec nous en tout temps si vous avez des questions supplémentaires !!

 

 

 

 

André Charette, MBA, CIM

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

André Charette est inscrit à titre de Directeur de succursale et Gestionnaire de portefeuille auprès de Valeurs mobilières PEAK Inc. Il est également inscrit à titre de conseiller en sécurité financière auprès de Planivest Inc. Planivest Inc. est un cabinet dûment inscrit auprès de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) dans la discipline d’assurance de personnes. Valeurs mobilières PEAK Inc., courtier en valeurs mobilières de plein exercice, inscrit auprès de l’Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières, limite son offre et responsabilité aux produits d’investissements. Valeurs Mobilières PEAK Inc., est membre du Fonds Canadien de Protection des Épargnants. Les renseignements contenus dans ce présent document ont été préparés par M. André Charette, Directeur de succursale et Gestionnaire de portefeuille inscrit auprès de Valeurs Mobilières PEAK Inc.; ils ont été obtenus de sources que nous croyons fiables mais ne sont pas garantis et pourraient être incomplets. Les opinions exprimées ici ne reflètent pas nécessairement celles de Valeurs Mobilières PEAK Inc.